METEOSAT

En 1977, l'ESA (European Space Agency) a lancé le premier satellite météorologique européen, Meteosat-1. Les satellites Meteosat First Generation sont des satellites géostationnaires capables d’envoyer toutes les demi-heures une nouvelle image d'une partie déterminée de la Terre. Le capteur MVIRI (Meteosat Visible and Infra-Red Imager) à leur bord livre des images qui sont principalement employées pour les prédictions météorologiques et pour le suivi de la formation et du déplacement des nuages. En 1983, le Programme Opérationnel Meteosat a été transmis à EUMETSAT. Le satellite Meteosat-7, lancé en 1997, fut le dernier satellite de la série First Generation.

altitude: 36 000 km
inclinaison: 0.3°
orbite: Géosynchrone (géostationnaire)
satellites : Meteosat-7 (02/09/1997 - 31/03/2017)


Capteur MVIRI

Bande
Largeur de bande
Résolution
Visible (VIS) 0,45 - 1,0 µm 2,5 km
Infrarouge thermique (TIR) 10,5 - 12,5 µm 5 km
Vapeur (WV) 5,7 - 7,1 µm 5 km


Meteosat Second Generation

Près de vingt-cinq ans après le lancement du tout premier satellite Meteosat, en novembre 1977, le premier exemplaire de la nouvelle génération de satellites européens de veille météorologique a été mis en orbite. Tout d’abord appelé MSG-1, ensuite renommé Meteosat-8, il a été mis en service opérationnel au dessus de l'Equateur, où il a remplacé Meteosat-7 en tant que satellite principal pour la veille météorologique et climatologique. Les satellites MSG poursuivent ainsi la veille conduite sans interruption par leurs prédécesseurs depuis un quart de siècle, engrangeant une multitude de données indispensables à la compréhension et à la modélisation des activités climatiques de notre planète. Meteosat-8 a été suivi par 3 satellites, intégralement pris en charge par Eumetsat, Meteosat-9, 10 et 11.  

altitude: 36 000 km
inclinaison: 0.3°
orbite: Géosynchrone (géostationnaire)
satellites : Meteosat-8 (28/08/2002 - opérationnel)
  Meteosat-9 (21/12/2005 - opérationnel)
  Meteosat-10 (05/07/2012 - opérationnel)
  Meteosat-11 (15/07/2015 - opérationnel)

La charge utile des satellites MSG comporte deux instruments principaux: les radiomètres SEVIRI et GERB. L'imageur SEVIRI (Spinning Enhanced Visible & Infrared Imager) est capable de fournir tous les 1/4 h (au lieu d'1/2 h) une image de l'hémisphère observée par le satellite dans 12 bandes de fréquence différentes du spectre visible et infrarouge, soit 4 fois plus que pour les satellites First Generation. Cet enrichissement du spectre des observations a représenté une avancée majeure pour l'amélioration des modèles météorologiques numériques. De plus, la réduction de 30 à 15 minutes du rafraîchissement des données permet aux climatologistes et aux météorologues de déceler plus facilement le déclenchement des phénomènes à évolution rapide, comme les orages, les tempêtes de neige ou les bancs de brouillard. De même, une résolution au sol de 1 km dans le spectre visible au lieu de 2,5 km précédemment autorise l'observation et le suivi de phénomènes localisés.

Bande
Largeur de bande
VIS 0,6 0,56 - 0,71 µm
VIS 0,8 0,74 - 0,88 µm
IR 1,6 1,50 - 1,78 µm
IR 3,9 3,48 - 4,36 µm
IR 8,7 8,30 - 9,10 µm
IR 10,8 9,80 - 11,80 µm
IR 12,0 11,00 - 13,00 µm
WV 6,2 5,35 - 7,15 µm
WV 7,3 6,85 - 7,85 µm
IR 9,7 9,38 - 9,94 µm
IR 13,4 12,40 - 14,40 µm
High Res VIS,1 km : HRV 0,5 - 0,9 µm

Le radiomètre GERB (Geostationary Earth Radiation Budget) fournit des données essentielles sur le bilan radiatif de la Terre, c'est-à-dire le rapport entre la quantité d'énergie reçue du Soleil par notre planète et la quantité d'énergie rayonnée en retour. Ce bilan radiatif, encore largement mal connu, joue un rôle crucial dans l'équilibre climatique de la planète.


Meteosat Third Generation
EUMETSAT prépare en collaboration avec l’ESA le programme Meteosat Thrid Generation qui devrait, avec ses 6 satellites, assurer l’avenir de la fourniture de données météorologiques géostationnaires jusqu’à la fin des années 2030.

En Belgique, les prédictions météorologiques sont effectuées à partir des images Meteosat reçues et interprétées par l'Institut Royal Météorologique (IRM).


Site internet de la mission

Accès aux données: Eumetsat


Europe and North Africa
©2000 Eumetsat